jeudi 27 octobre 2011

Endimanché

Du bout des doigts, il remonte le temps, confortablement installé sur la banquette de moleskine...
Il a des culottes courtes, le col de la chemise bien fermé et une raie tracée au cordeau par un peigne de corne, trempée dans l'eau de cologne Mont St Michel. Dans la poche il a un boulard gagné au ptit René, le fils du boucher. Autour de la bouche, il a encore une trace de Banania que sa mère s'empresse d'effacer en mouillant avec sa salive le coin de son mouchoir. Au coin de la rue, monsieur l'agent, fait la circulation avec son bâton blanc.
Dans l'air léger des jours endimanchés, il fait le chemin en arrière...
"Mystérieux jardin de ma lointaine enfance, royaume ensorcelé perdu dans la distance".









24 commentaires:

  1. This was really lovely pictures!

    RépondreSupprimer
  2. La "traction"....l'attraction ;) j'adore. Je t'ai fait un p'tit clin d'oeil :) Bise

    RépondreSupprimer
  3. Chic : merci pour ton "clin phare", elles sont bielles nos photos de voitures, comme je te le disais dans mon message, on a d'essieu que pour elles!
    Ton jeu de mot aurait été un meilleur titre pour ma chronique.
    Bisous

    Eyeliquor : Quel plaisir de te retrouver régulièrement sur ce blog. Merci pour les messages.

    Art: Thank you for your visit and your message, you are welcome.
    Good nignt

    RépondreSupprimer

  4. · Muy buena serie. Recuerdo ese coche, el Citroen Pato...
    Good serie. I remember this car. It was called Citroën Pato.

    · regards

    CristalRasgado & LaMiradaAusente
    ________________________________
    ·

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique.
    Des gouttes sur ma joue,mais ce ne sont pas celles que la fin du vent d'Autan a amené.
    Pfff tout fout le camp il n'a même pas tenu trois jours!!
    Ce sont celles de l'émotion,des souvenirs.
    Mon grand-père nous déposant au volant de sa Traction-avant le dimanche devant la cathédrale de Montauban.....
    Il n'en faut pas plus pour faire défiler des images de riz au chocolat fumant, lourd poids du seau d'avoine pour les chevaux,roue du puits que l'on tournait et les parties de billes contre mon armée de cousins où je ne gagnais que des calots
    Je vous embrasse très fort
    Merci de ce regain de jeunesse!
    Voila que je parle comme les vieux maintenant alors que je n'ai jamais que deux ans de plus que vous!

    RépondreSupprimer
  6. elle a été astiquée jusque dans ses moindres recoins pour ne pas dire replis, tellement elle est vivante cette voiture là !
    j'adore, et le noir et blanc qui rutile et flashe "back", une merveille !
    bisous Maïa
    belle journée

    RépondreSupprimer
  7. Me gusta mucho contemplar estos vehículos antiguos, bien conservados son verdaderas joyas.
    Un abrazo.

    RépondreSupprimer
  8. WONDERFUL!! I very like old cars. They have so beautiful forms and lines. Really good thing to see or touch them. Thanks for sharing!
    Have a nice weekend!
    Salut!

    RépondreSupprimer
  9. NO TENGO PALABRAS...
    ES EXCEPCIONAL!!!!
    ENHORABUENA...ESTO ES PURA DELICIA....
    BESOS!

    RépondreSupprimer
  10. Comme vos mots sont justes et beaux pour dire le visage de l'enfance retrouvé ... dans ses réalités quotidiennes parfaitement intactes ... le contact d'une voiture ancienne rutilante et c'est là, Madeleine ! :) même le fils du boucher !

    Rétr'eau de Cologne, je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  11. Veronica : Je répète souvent cette phrase de Jean Genet ; "créer, c'est toujours parler de l'enfance".
    La mémoire de soi,
    Lamé moire de soie.

    Remei : Conociendo el excepcional trabajo fotografico que nos enseñas a diario en tu blog, tus palabras me emocionan mucho. Te lo agradezco, de corazon. Un abrazo muy fuerte.

    Wong : Have a good week-end

    Noco : No sabia que llamaban asi este coche. Gracias por tu mensaje. Buen fin de semana

    Kovacs :C'est aussi un hommage aux créateurs de cette voiture, à tous les ouvriers qui ont fabriqué cette petite merveille. Des artistes anonymes! Belle fin de semaine.

    Sensaciones : Tienes todas la razon, una joya! Un abrazo

    Marty : Ah oui alors, elle brille et elle a vu plus de chifonnettes lustrantes que de passagers! Je te souhaite un super week-end. Je t'embrasse.

    Autourdupuits: Que de souvenirs, le dimanche mon grand-père allait à la pâtisserie et achetait de savoureux petits gâteaux. La pâtissière (qui portait un tablier de dentelle blanche juste le dimanche et les jours de fêtes) les enveloppait soigneusement dans un papier qu'elle entourait d'une ficelle de couleur. Mon grand-père ramenait ainsi à la maison une petite pyramide fragile dans laquelle nous savions d'avance qu'il y aurait: pour ma grand-mère une religieuse au café, pour maman un baba, pour papa un choux à la crème, pour les enfants des éclairs au chocolat, et pour lui un mille feuilles! Il ne serait venu à l'idée de personne de changer de gâteaux. Le rituel familial nous ancrait dans notre clan comme un navire qui s'arrime pour éviter la tempête.
    Mon enfance, c'est la plus belle que j'ai jamais vécu. Je vous embrasse, merci pour votre message.

    RépondreSupprimer
  12. finos y elegantes detalles en BN; la sonrisa de la niña inmensa.yo le he dedicado tambien alguna foto en bn a esos coches antiguos que vi en una boda. saludos

    RépondreSupprimer
  13. magnifiques reflets qui donnent une troublante profondeur aux souvenirs !
    (désolé pour ce "p.... de c...)
    Je te souhaite une belle journée maïa / bises

    RépondreSupprimer
  14. bello il tuo modo di comporre le foto!

    RépondreSupprimer
  15. Hola, Maia!!!...muy buena serie, original y perfectamente planteada, como todas las que nos presentas últimamente...ya sean en color, B/N o con toques desaturados, son muy buenas...me ha gustado especialmente "La Pluie"...genial!!!

    Un gran abrazo, amiga mía!!! ;)

    RépondreSupprimer
  16. Maia,

    On sent combien elle est belle cette enfance dans lamé-moire ...

    Comme je souris en lisant les gâteaux du dimanche ! Ces rituels oui, je les ai connus aussi, même si différemment ... Moi c'était le chou à la crème et ma mère l'éclair au chololat, et mon père, quand il était là, le mille-feuille dont j'essayais en plus de lui manger la moitié ! mon frère c'était sa tarte aux fraises, la promesse sous la cape de papier après le poulet aux petits pois carottes ... ! hélas pas connu le bonheur de grands-parents aimants, de tantes etc ... manque et regret éternels d'une famille unie, souffrance de ne l'avoir pas choisi, la vie est ainsi ...

    RépondreSupprimer
  17. Estupendas todas las fotos que nos has dejado, un placer haberme pasado por tu casa.

    Saludos y un abrazo.

    RépondreSupprimer
  18. Estupendas todas las fotos que nos has dejado, un placer haberme pasado por tu casa.

    Saludos y un abrazo.

    RépondreSupprimer
  19. Maia, mon ami, je suis de nouveau à admirer vos photos ... c'est juste mon imagination, mais vos photos sont vraiment et de l'art ...
    J'aime la netteté de vos photos, le B & N sont grands, et en résumé ... Je pense que Stas et d'autres que j'ai vu sur votre blog peut-être dans une galerie parfaitement.
    C'est un plaisir de vous avoir rencontré sur le chemin, merci pour vous à travers dans ma vie.
    Oh, autre chose, mon mari a fasciné par ces photos! Il n'a pas de blog, mais il aime à regarder à travers le mien, et il est maintenant heureux!
    FILLE baisers, VOUS ETES UN CILEA!

    RépondreSupprimer
  20. Remei : tu mensaje lleno de cariéno me lleno el alma y te repito veniendo de una fotagrafa con tanto talento esto me pone piel de gallina.
    Gracias y un abrazo a tu marido.
    Te mando un monton de besos.

    Hiperion : siempres seras le bienvenido aqui, que te sientes como en casa! Buen fin de semnana.

    Veronica: alors que mon enfance vous apporte mille couleurs de barbe à papa et mille senteurs de pomme d'amour!

    Ignacio : tu si que eres un fotorafo de miedo; Vaya el maestro! Un dia te he escrito, como otros internautes, que al ver tu trabajo algunas vez nos venia gana de tirar la camera por la ventana. Tomo tus mensajes como una invitacion a seguir trabajando, tranbajando. De corazon tu comentario es muy emotivo. Gracias y un abrazo enorme.

    Lo guarracino : gracias por tu amistoso mensaje. Buen fin de semana. Un abrazo.

    Patrick : Ne t'inquiète pas Patrick . Je te fais un gros bisous, prépare-nous encore de beaux textes.

    Oteador : Gracias de verdad por tu mensaje. Saludos y buen fin de semana.

    RépondreSupprimer
  21. Wonderful details! Great compositions.

    RépondreSupprimer
  22. Comme c'est beau toutes ces réminiscences de dimanches lointains qui grâce à votre billet plein d'émotions et à cette voiture légendaire reviennent dans nos mémoires. Je me souviens de ces dimanches où nous avions aussi le petit paquet en forme de cône et enrubanné : mille-feuilles pour Maman, meringues pour Papa et ma soeur et religieuse chocolat pour moi...Papa avait l'habitude de ramener quelqu'un pour partager ce modeste repas dominical, c'était un sculpteur qui vivait, travaillait à la "Ruche" et qui ne mangeait pas toujours à sa faim. Pour moi aussi ce sont de beaux souvenirs qui sentaient bon l'eau de Cologne St Michel ou le savon Cadum !!!
    Je vois que vous aimez les mots de Jean Genet...
    On n'est pas artiste
    sans qu'un grand malheur
    s'en soit mêlé.
    C'est un jeu qui exige
    que nous restions en éveil.
    Merci pour tous vos mots gentils qui me touchent beaucoup.
    Je vous embrasse
    Danielle

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails