lundi 4 juillet 2011

Soledad




















L'histoire se passe dans une ville pleine de bruits et de mouvements incessants. Une ruche bruyante et animée où chacun va, vient, se retourne, s'élance ou revient sur ses pas. Une ville comme mille autres et pourtant nulle autre pareille.
L'histoire se passe dans une ville qui se passe de lui et de tout commentaire...




13 commentaires:

  1. si on pouvait lire dans le coeur des gens, combien de solitudes, combien d'errances, combien de silences !
    après le froid et le noir inacceptables, la lumière revient
    peu à peu ! la saisir et la faire sienne ! la route est longue, ne pas s'égarer et prendre les mains qui se tendent et les sourires, tous les sourires ! et l'histoire se passe sans en perdre une miette!
    l'oubli n'existe pas !
    je t'embrasse Maïa, je pense à toi !

    RépondreSupprimer
  2. Marty : Tes visites quotidiennes me font tellement plaisir! Il suffit d'être un peu un guetteur et tu captes parfois jusqu'à l'invisible.
    Je t'embrasse
    Maia

    Milton : Gracias por tu visita.
    Muito obrigado
    Maia

    RépondreSupprimer
  3. ah la ville ne se passe de personne maïa !
    comme l'océan ne se passe de ses gouttes d'eau !
    celui qui est passé reste dans les mémoires...
    et la ville porte en elle au fond de ses entrailles une histoire qui en fait sa richesse...
    du brouhaha surgissent des sourires de éclats de voix
    des regards pénétrants ou lointain
    ... comme un souffle
    ... comme caresse connue ..!
    douce nuit !

    RépondreSupprimer
  4. You have a good eye - we all need to stop and rest!

    RépondreSupprimer
  5. Mon commentaire a du se perdre dans la toile....?
    Je crois que je te disast que dans les villes rien ne se perd ... les murs ont une mémoire ..!
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Helen : Thank you
    This encourages me to continue.
    friendly
    Maia

    Patrick
    J'ai parfois des problèmes avec le blog. Ton commentaire m'a donné à réfléchir... j'ai bien envie de faire quelques séries sur ces traces justement. Merci et bises

    RépondreSupprimer
  7. Lovely and interesting moments.
    Greetings

    RépondreSupprimer
  8. Nous habitons nos solitudes de mots et de couleurs que nous offrons aux belles passantes comme un bouquet de jasmin devant la Maestranza un dimanche de la résurection.

    Bien à vous.

    Philippe Chauché

    RépondreSupprimer
  9. Tes photos nous parlent, Maïa

    Bon week-end
    Alba

    RépondreSupprimer
  10. Photohunter : thank you for your message.
    Friendly

    Philippe : Alors, de l'hôtel à l'autel, commence, en traversant la foule, la plus grande des solitudes...

    Alba : et vos mots adoucissent mes silences.
    Merci

    RépondreSupprimer
  11. Great moments, very nice b/w pictures!

    RépondreSupprimer
  12. Lörincz Csaba : You are always welcome to my blog, thank you for the message
    Maia

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails